Désolé pour le dérangement

Pardon d'avoir fait du bruit, je voulais réveiller des gens, mais pas tout le monde.

x-x

Cette page a pour but de répondre à de fausses informations me concernant que l'on peut trouver ça et là sur le web, généralement de la part de faux sceptiques dérangés par le soutien public grandissant que je rencontre à faire dans mes livres et conférences un pont entre la physique et la spiritualité. Ce dérangement est un bel indice que la construction du pont est en bonne voie ! Je dirais même une excellente chose qui me donne la satisfaction du devoir accompli, puisque je savais depuis toujours que j'allais sévèrement bousculer les croyances de beaucoup de gens, parmi lesquels certains seraient effrayés de constater mon influence sur leurs amis en cours d'éveil, lorsqu'ils les voient retrouver scandaleusement de l'espoir, le sens de leur vie voire un certain sens du merveilleux. La destruction des mythes selon lesquels "tout est mécanique" ou "l'âme n'existe pas" ou "la conscience est le produit du cerveau", etc. est effectivement réjouissante, mais c'est en revanche une catastrophe pour les entités du bas web* qui procèdent à des attaques violentes contre ma personne, à défaut d'arguments en réponse à mes thèses.

Trève de plaisanterie, il y a tout de même des attaques contre lesquelles je dois répondre et je remercie les amis qui m'en ont informé. Car lorsqu'il s'agit de mensonges factuels, c'est à dire lorsqu'on invente de fausses informations sur ma vie privée ou sur ma vie professionnelle pour me dénigrer, en commençant par me valoriser afin d'attirer insidueusement ceux qui aiment mon discours, il convient que je rétablisse la vérité, car ne pas le faire pourrait être interprété par ces derniers comme une reconnaissance de ma part que ces faits sont réels, ce qui serait facheux.

Voici donc la liste des faits authentiques me concernant, en rectification des mensonges que l'on peut trouver ça et là sur le web:

(1) Je n'ai jamais critiqué la science, ni même la science dite académique, bien au contraire. J'ai critiqué l'idéologie mécaniste qui se l'approprie en voulant la conduire vers une techno-science matérialiste complètement déhumanisée, sur la base de dix croyances devenues pseudo-scientifiques. Cette idéologie et ces croyances n'ont plus rien à voir avec la vraie science depuis qu'il est acquis que le déterminisme scientifique ne peut plus reposer sur le temps ou la stricte causalité. Ceux qui s'évertuent à maintenir cette idéologie ou ces croyances - qui sont dans le même temps ceux qui nient l'existence des anomalies ou phénomènes inexpliqués - ont une démarche contraire à la science. Le vrai scientifique est celui qui étudie les anomalies pour faire avancer la science.

(2) Mon activité consistant à écrire des livres et faire des conférences a toujours été parfaitement connue de la direction de mon laboratoire depuis son origine (2010). Les anciens directeur et secrétaire CNRS de mon laboratoire ont lu et apprécié mes livres. Ils les ont mis à la disposition de tous leurs visiteurs pour consultation. J'ai fait plusieurs séminaires de laboratoire ou d'équipe sur ma théorie ou mes travaux associés, le premier dès 2012 en préparation d'une conférence à l'Institut de France, que j'ai été amené à donner à la demande d'une association d'académiciens.

(3) Mon activité de recherche fondamentale, à la fois théorique (dynamique de l'information dans un billard) et expérimentale (collaboration de recherche avec une société dans le domaine du bigdata) ont été validés par la direction de mon laboratoire et mon opération de recherche a été reconnue et affichée. En 2016, le renouvellement de cette activité après 2018 a été légitimement conditionné à ce que je publie mes travaux dans une revue scientifique internationale à comité de lecture, ce qui est chose faite aujourd'hui (je n'avais en effet jusque là publié les résultats de ma recherche fondamentale que dans "Arxiv").

(4) Je n'ai jamais prétendu être un physicien quantique ou un physicien théoricien (bien que j'en sois devenu un aujourd'hui). C'est mon public ou les associations qui m'invitent qui me qualifient parfois ainsi sans que j'ai la possibilité de rectifier, bien que cela soit futile car ma bio pour celui qui veut bien vérifier a toujours été claire: en résumé, je suis un ingénieur physicien transdisciplinaire, point barre. Mes distinctions m'ont été attribuées pour mes travaux d'ingénieur et non pas de chercheur (distinction purement française devenue d'autant plus idiote qu'on demande maintenant aux chercheurs d'innover, ce qui est plutôt de la compétence des ingénieurs, soumis par ailleurs à une meilleure sélection via les grandes écoles). J'ai toujours fait en sorte que ceci soit clair mais il m'est impossible d'empécher que l'on déforme ma bio ou mes titres. Je ne peux pas passer mon temps à rectifier des anonymes dans des forums. Tout cela est indépendant de ma volonté et je ne joue sur aucune ambiguité que je laisserais trainer à ce sujet.

(5) Mes théories sont tout à fait reliées à mon travail au CNRS à plusieurs titres: mon expérience dans le domaine de l'intelligence artificielle et plus particulièrement sur la vision, mes travaux sur la dynamique de l'information dans un billard, mes travaux dans le domaine du bigdata ou du traitement de masses de données dynamiques et complexes. J'ajoute que tous ces travaux font suite aux méthodes que j'ai soutenues dans mon habilitation à diriger des recherches concernant le traitement de l'information, en particulier les réseaux de neurones dynamiques avec l'approche du plongement fractal, mais il y a de nouvelles approches sur lesquelles j'ai travaillé plus récemment et dans lesquelles le hasard joue un rôle très intéressant et méconnu.

(6) Je ne "collabore" pas avec des ufologues ou autres x-ologues à boire ou à manger, je suis simplement naturellement abordé par des spécialistes de phénomènes inexpliqués où la conscience joue un rôle central et certains sont tout à fait sérieux.

(7) Je cite beaucoup Matrix, non pas pour signifier que nous sommes enfermés dans une matrice mais pour dénoncer au contraire la théorie de la simulation, tout comme je parle beaucoup du multivers non pas pour le cautionner mais pour dénoncer la façon dont il est interprété (myriades de doubles conscients).

(8) Je ne suis pas complotiste et il suffit de m'écouter ou de me lire pour constater au contraire que j'interprète les accusations de complots comme des fantasmes (LPDLC page 269, LPDLE pages 45, 275...), ou encore comme des illusions issues de la résistance d'un futur aliénant.

Je termine sur les attaques en dessous de la ceinture: suite à une interview intimiste, j'ai délivré des informations personnelles sur certains évènements qui m'ont amené à écrire mon premier livre, lesquels ont été déformés sur une page web de grande audience afin de me dénigrer. Contrairement aux allégations correspondantes, je précise que:

(8) Je n'ai jamais fait de dépression et les épreuves que j'ai vécues m'ont au contraire conduit au plein épanouissement.

(9) Il ne m'a jamais été interdit de voir mes enfants.

J'en oublie certainement et j'encourage mes lecteurs à continuer de m'informer de toute allégation suspecte me concernant dont il aurait connaissance, mais seulement dans le cas où elle nécessiterait une réponse de ma part, auquel cas cette réponse s'ajoutera à la précédente liste, laquelle restera mon unique façon de répondre à tous les affabulateurs ou autres dérangés.

Merci de m'avoir lu, et réjouissez vous de me voir malmené :)

Philippe Guillemant

* Les entités du bas web ou EBW (ou encore Trolls lorsqu'elle sont particulièrement méchantes) sont des anonymes qui vomissent sur le web leur difficulté à exister en exprimant des jugements négatifs voire insultants, dans des forums ou commentaires de blogs. Ils pullulent dans les forums de faux sceptiques où la critique et donc le jugement sont de mise.